Les sports d’hiver responsables avec les conseils de Concierge Durable

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

L’Année internationale de la biodiversité a débuté…skieur

et pour fêter cela, les vacances de février, emmitouflées dans leur blanc manteau de neige.

Nous sommes nombreux à penser à l’air pur de la montagne, à ses paysages si dépaysants, ces belles pistes si lisses…

Comment sont-elles arrivées là ? Une bonne question, avec des réponses moins réjouissantes que celles espérées. Car les terrassements pour modeler les pistes génèrent des changements sur l’environnement avec la modification du régime hydrique, des travaux d’aplanissement, de concassage, de drainage et des déblais exposés aux risques de décrochements.


Maintenant vérifions notre équipement.

Par qui est-il fabriqué, où, en quelle matière et comment ? Les Mountains Riders nous apportent cet année un petit guide du matériel pour faire les bons choix.

Le summum en matière de ski, ce doit être cette petite entreprise des Alpes où 5 salariés fabriquent artisanalement des Skis Bohème femmesskis en bois, distribués internationalement. Le prix n’est pas à la portée de tous, mais espérons un jour en trouver d’occasion … (d’ailleurs la marque pourrait proposer cela.)
C’est ce que font des associations de quartier en organisant des bourses au ski, cela permet à certains de se débarrasser de ce qu’ils jugent obsolète et à d’autres, de s’équiper à moindre coût (et impact carbone).
Sinon, il vous reste Dynastar, qui fabrique ses skis en France, depuis 1963.
Si vous préférez la location, interrogez les franchisés sur leur
engagement durable. Certains agissent concrètement.

Et sous le ski, que trouve-t-on ? de la neige. Parfois, elle est encore naturelle; bien trop souvent artificielle. Les conséquences des prélèvements dans les cours d’eau sont importantes sur les poissons, les batraciens et la destruction de tourbières…sans parler des additifs utilisés qui rendent la neige artificielle moins perméable, ce qui la fait fondre plus tardivement. Un détail qui n’est pas anodin sur ces écosystèmes fragiles.

Et encore en-dessous, en grattant un peu ?
Malheureusement, beaucoup de déchets laissés par les skieurs. On se croirait à la mer: le déchet L'anti bouteille Vapurne se voit pas, alors il n’existe pas. Mais contrairement aux Océans, la neige à un moment disparaît. Apparaissent alors ces résidus de présence humaine. En attendant la généralisation des poubelles de télésiège, amis fumeurs, pensez à emporter avec vous un simple cendrier de poche et tous, évitons les petits papiers qui s’envolent, les bouteilles plastiques qui tombent… et restent.

Heureusement, les stations réagissent. Après des années passées à aplanir, lisser, sculpter la terre, certains villages ont décidé de revégétaliser les terrains. Et cela plaît aux vaches, moutons, abeilles, amoureux de la nature et…de la biodiversité.

Même si d’autres stations n’en sont pas encore là, elles sont nombreuses à avoir amorcé une démarche plus respectueuse de l’environnement. Découvrez si votre destination préférée en fait partie.

_____________________________________________________________________________________________________________

Ces informations vous intéressent, vous vous sentez concerné(e)?
Faites passer ce message et suggérez à votre employeur de recourir à Concierge Durable
www.concierge-durable.com des réponses Durables aux questions d’Aujourd’hui



  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »